Festival des 5 Continents
Du 21 au 24 juin 2018
Place du Manoir, Martigny
MENU
| |
 

Ven. 22 juin 2018 | 18h00

Grande Scène Festival

 

Dim. 24 juin 2018 | 05h40

Concert au lever du soleil

 

Entrée libre.

Mugham Souls  (Azerbaïdjan / France)

Lorsque le jazzman Pierre de Trégomain se rend en Azerbaïdjan pour se former au Mugham, musique de l'extase de tradition soufi inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco, la rencontre avec le maître Gochag Askarov est si riche que les deux vocalistes débutent une collaboration transculturelle sans précédent : ils s’entourent des plus talentueux musiciens de leur génération pour créer un répertoire fait de Mugham traditionnel, de compositions personnelles et d’improvisations – une création profondément spirituelle. Leur album, est sorti le 17 novembre 2017 sur le label italien Felmay Records.

 

Gochag Askarov fait partie de la nouvelle génération d’artistes du Mugham, cette musique d’extase d’Azerbaïdjan, de tradition soufi, que le monde a découverte par la voix du maître Alim Qasimov. Né en 1978, il chante depuis son plus jeune âge, étudie au conservatoire national de Bakou et commence une carrière internationale en 2007 lorsqu’il est invité par la BBC puis par le Womad festival de Londres. Il gagne en 2009 le premier prix du prestigieux concours de Musique traditionnelle du festival de Samarkand, s’est depuis produit dans les plus grands festivals de musique traditionnelle en Europe, Asie, Australie et Amérique et a enregistré cinq albums sous son nom. Sur scène, Gochag Askarov fascine le public par la ferveur et la maîtrise de son chant, qui utilise notamment le « zengüle », sanglot stylisé d’une force émotionnelle unique. (Dernier album : « Mugham », Felmay Records, 2013, ffff - Télérama)

 

Pierre de Trégomain (1974) s’est imposé depuis son premier prix au concours Crest Jazz Vocal en 2008 comme « un des chanteurs essentiels » (Jazz Magazine) du jazz européen avec ses albums « My Cold Song », parrainé par David Linx, et « Shelter ». Avec son Quartet, il a tourné dans les clubs et festivals en Europe et en Asie, le journal allemand Suddeutsche Zeitungsaluant « un artiste de la voix aux multiples facettes ». Sa passion pour l’improvisation et sa quête d’une voix transcendante l’ont amené à explorer de nouveaux horizons musicaux, du baroque aux traditions soufi d’Asie centrale. Il a développé un chant profondément connecté, qui nourrit chacun de ses projets musicaux, du traditionnel à l’électro, pour toucher au plus intime.

 

Les autres musiciens : Elnur Mikayilov (Kamancheh), Kamran Karimov (Nagara), Vasif Huseynzade (piano) et Ibrahim Babayev (tar).